Les chevaux de Troie

L’histoire ?

France. Les élections présidentielles se profilent. Une fois encore, l’Histoire est en marche…


De son côté, Jacques Maniault ne demandait rien à personne. Il en avait assez vu tout au long de sa carrière de super flic. Tout ce qu’il voulait était de profiter pleinement de sa retraite anticipée dans le Sud de la France.

Mais en devenant, bien malgré lui, le témoin d’une véritable exécution, sa vie va rapidement se transformer en une poudrière. Une armée des ombres se lance à sa poursuite. Peu de gens survivent dans son sillage.

Mais, qui tient tant à le réduire au silence ? Que cache cet acharnement à vouloir le supprimer ?
Alors que la France sombre brusquement dans un climat d’insécurité et connaît de très graves soulèvements urbains, Jacques Maniault sait qu’il n’a plus le choix. Il doit attaquer.
Vous seul(e), en tenant ce livre en mains, saurez qui sortira vainqueur de cette histoire… notre Histoire, peut-être…

Origines :

Une nuit de 2011, vers 3h du matin, je me suis enfin décidé à aller me coucher. Je reprenais le travail à 8h, et me souviens m’être fait la réflexion que je n’avais aucune raison de craindre ma prise de service puisque tout était calme depuis quelques jours… En montant l’escalier, le mot « calme » s’est bizarrement mis à résonner dans mes pensées, à déraisonner mes idées. Tout un chacun sait que le calme ne dure jamais… Ne dit-on d’ailleurs pas « le calme avant la tempête » ?
De fil en aiguille, alors que je n’avais pas encore atteint la dernière marche, cet adage en a entraîné un second : « qui sème le vent, récolte la tempête » ! Je me suis arrêté net lorsque je me suis fait la réflexion que, forcément, celui qui sème le vent, récolte de facto la tempête ! Eh oui, a-t-on déjà vu un agriculteur ou un jardinier planter ou semer autre chose que ce qu’il veut récolter ?! Je me suis alors dit que celui qui récoltait la tempête l’avait donc désirée. Je me suis alors dit que celui qui récoltait la tempête, avait surveillé, nourri et même fertilisé ses semailles !? En deux mots, qu’il voulait voir naître sous ses yeux la tempête qu’il s’était évertué à créer !…
Tel un automate, j’ai redescendu l’escalier, l’esprit en ébullition. Je me suis réinstallé à mon bureau. J’ai rallumé mon ordinateur. Et j’ai écrit : « L’Histoire. Dans les livres, ce sont ces fabuleuses peintures rupestres d’hommes préhistoriques tuant avec stratégie quelque animal, maîtrisant le feu, les métaux, prouvant à cette occasion que l’humain prenait déjà le contrôle du monde… »
Il s’est agi de la première phrase du nouveau tapuscrit que je me suis empressé d’écrire et qui, rapidement, a eu pour titre… Les Chevaux de Troie !
Voilà comment est née l’idée de ce nouveau roman !

L’écriture de ce roman :

A venir…

Informations complémentaires

Type : Polar
Format 215 X 145
X pages
Le prologue : A venir...
Un extrait du livre : Cliquez ici.
La 4ème de couverture : A venir…