Auteur

Né en 1965 à  Quimper (Finistère Sud),  j’ai rencontré l’écriture totalement par hasard à  l’âge de 37 ans ! Il est vrai que j’ai toujours aimé écrire mais j’avais constamment en mémoire un commentaire d’un de mes professeurs de lycée : « Style trop lourd… Pas français ». C’est fou comme ce genre de jugement peut brimer quelqu’un puisque la reprise de confiance en mon écriture a duré… 21 ans ! Mais peut-être était-ce nécessaire à l’acquisition d’une certaine maturité de rédaction…

Après un baccalauréat, appelé à  l’époque G3 (que Sardou qualifiait haut et fort de « BAC poubelle » et auquel je ne donnerai pas forcément tort puisque j’ai vraiment détesté ces matières), je suis entré à  20 ans, par pure vocation, dans les rangs de la Gendarmerie Nationale. A ce jour, j’y exerce toujours mes fonctions… Après plus de vingt ans de métier, en France et à  l’étranger, j’ai accumulé différentes expériences, côtoyé des gens de tout horizon, des situations insolites, ubuesques ou terriblement dramatiques. Ce cocktail de tranches de vie me permet certainement maintenant de retranscrire avec un maximum de précision le caractère de mes personnages, la terreur et l’angoisse des victimes ou de leurs proches, la perversité et l’inhumanité de certains criminels, le déroutement et l’excitation des enquêteurs. Pour autant, toutes les histoires contenues dans mes romans ne sont que pures fictions ! Et heureusement…

En 2005, afin de « tester » la qualité de mes écrits (on se méfie toujours des commentaires mêmes sincères de la famille et des amis), je décide de participer une première fois au Prix du Quai des Orfèvres 2006 avec mon tapuscrit « Une Amertume Empoisonnée« . Il figurera parmi les 6 finalistes sur le plan national, sans remporter le prix. Grisé par ce demi succès, j’ai réitéré ma participation l’année suivante en adressant un second tapuscrit « La Résurrection de l’Ange » pour le Prix du Quai des Orfèvres 2007. Une nouvelle fois, mon histoire fait partie des 6 finalistes, mais ne remporte toujours pas le prix !

Ce double « podium » me permettra toutefois de me faire remarquer par les Editions Atelier de Presse et de me voir proposer des contrats d’édition. Et c’est ainsi que l’aventure a commencé !…

L’écriture fait désormais partie de mon quotidien,… de moi. Pour votre plaisir, je l’espère.